Business Intelligence

Conventions de nommage dans Power Query et Power BI

Avant renommage … peu lisible

Dans l’éditeur de requêtes de Power BI comme dans Power Query sous Excel, on a tendance à ne pas renommer les étapes appliquées et à conserver le nommage proposé par défaut.

On obtient ainsi une succession d’étapes nommées Type modifié, En-têtes promus, etc : pas très lisible au final lorsqu’on édite le code M dans l’éditeur avancé.

Cet article présente les règles de nommage que j’utilise dans mes projets.

Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive de conventions applicables de manière stricte. Je vous propose plutôt quelques principes faciles à appliquer au quotidien et qui vous permettront très rapidement d’y voir clair dans votre code M.

Règle n°1 : on peut conserver les deux premières étapes

Les deux premières étapes nommées respectivement Source et Navigation sont présentes dans la plupart des requêtes. A moins qu’on ne souhaite explicitement définir quel est le type de source ou la donnée sélectionnée, on peut conserver ces deux termes suffisamment génériques et internationaux.

Règle n°2 : chaque étape est renommée à l’aide du nom de la fonction appliquée

De nombreuses étapes classiques n’apparaissent qu’une fois au maximum dans une requête. Pour celles-ci, nous pouvons prendre comme nom de l’étape le nom de la fonction M appliquée sans le préfixe.

A titre d’exemple : En-têtes promus (application de la fonction Table.PromoteHeaders) deviendra PromoteHeaders (le nom de la fonction s’affiche dans la barre de formule lorsque l’étape est sélectionnée).

Règle n°3 : cas particulier des étapes revenant plusieurs fois dans une même requête

La règle n°2 nous permet de regrouper certaines étapes en doublons. Il est, par exemple, fréquent de multiplier les étapes Type modifié (TransformColumnTypes) alors qu’on peut généralement les regrouper en une seule étape.

En revanche, d’autres transformations sont spécifiques à une colonne donnée. C’est le cas de la création d’une colonne personnalisée (Personnalisée ajoutée) que l’on peut utiliser de nombreuses fois dans une même requête.

Pour nommer de manière unique chaque étape, nous pouvons utiliser comme suffixe le nom de la colonne créée. Ainsi, l’étape de création de la colonne Col1 sera nommée AddColumn_Col1.

3 règles de bases, de nombreuses possibilités

Après renommage. Beaucoup mieux

Vous pouvez retrouver l’exhaustivité des fonctions de type Table dans cet article. Il vous servira de guide au quotidien.

Je vous recommande également la lecture de l’ouvrage M is for (data) monkey de Ken Puls et Miguel Escobar, un des rares livres disponibles spécifiquement dédié au langage M.

A partir des 3 règles précédentes, vous pouvez couvrir une grande majorité des cas classiques rencontrés au quotidien. N’hésitez pas à partager vos propres règles de nommage. Je mettrai à jour régulièrement cet article pour aborder les transformations particulières qui n’entreraient pas dans les 3 règles précédentes.

Un commentaire sur “Conventions de nommage dans Power Query et Power BI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s